Tout cyclo a un rêve, un truc qu'il voudrait réaliser. Celui d'Yvon, c'était le raid pyrénéen, en solitaire.
Un jour, au début de l'été 2012, les circonstances étant favorables, il a foncé !


 


Le défi :  Relier Hendaye à Cerbère, de l'Atlantique à la Méditérannée, à travers la chaîne des Pyrénées.
                790 kilomètres, 28 cols, 18066 mètres de dénivelé en moins de 10 jours.

               



 
 1ère étape : Hendaye-Laugibar 

Une entrée en matière pimentée via Espelette et le Pays Basque pour une étape de 133 km avec 4 cols et 2396 mètres de dénivelé. Un étape surtout marquée par la chaleur écrasante, 40 degrés à l'ombre et pas loin de 50 sous le casque! Col de Burdincurutchéta en prime, l'un des plus difficiles du Pays Basque.
 







 2 éme étape : Laugibar-Arrens 

Avec Marie Blanque, Aubisque et Soulor, cette étape de 104 km a
déjà des accents de tour de France. 2520 mètres de dénivelé des pentes à  10% dans le col de l'Aubisque et des descentes vertigineuses au milieu des alpages et des troupeaux qui occupent parfois la route et les tunnels
.




 3 ème étape : Arrens-Arreau 

C'est l'étape mythique de ce périple avec le col du Tourmalet et la traversée de villages de légende comme Ste Marie de Campan. Si l'on ajoute le col d'Aspin, cette journée accusera un dénivelé de 2639 mètres. Une étape de haute montagne longue de 94 km.






4 ème étape : Arreau-Saint Lary

Avec les cols de Peyresourde et du Portillon, c'est encore une rude journée qui s'annonce. La fatigue accumulée commence à se faire sentir sur ce parcours de 102 km et 2832 mètres de dénivelé avec des pentes à 17% Petit passage en Espagne et recueillement dans le Portet d'Aspet devant la stèle érigée en mémoire de Fabio Casartelli.





5 ème étape:SaintLary-Tarascon

Une journée noire comme on en connaît parfois en vélo. Pas de cols prestigieux mais des orages et une pluie froide qui vont accompagner Yvon tout au long des 109 km et des 2694 mètres de dénivelé de cette journée. Une étape qui se terminera au courage en début de soirée.






 6 ème étape : Tarascon-Mijanes

Retour du beau temps et du moral pour ces 74 km avec comme point culminant, le port de Pailhères et ses 2001 mètres. Malgré tout les 2272 mètres cumulés à gravir ne permettront aucun relachement.





7 ème étape : Mijanes -     
Saint Genis des Fontaines 

 
Avant dernier jour d'effort. 145 km à parcourir et encore 2278 mètres de dénivelé. La chaleur est de retour et le département de l'Aude est proche. Un ultime effort pour gravir le col de Jau puis séquence émotion à Oms où toute la famille est en embuscade pour réserver à super papi Yvon un accueil surprise et chaleureux.





8 ème étape : Saint Genis des  Fontaines - Cerbère 

Cette dernière étape de 39 km et 434 m de dénivelé ne présente aucune difficulté majeure mais c'est une journée plaisir. Quelques abricots ramassés en bord de route (on ne se refait pas) et une arrivée à Cerbère par le littoral concluent ce raid pyrénéen. Un dernier tampon sur la carte et la boucle est bouclée.





C'est à Cerbère que se termine cette belle aventure qui est à conseiller à tous ceux qui souhaitent allier effort physique et grandeur des paysages. Le récit de cette épopée serait incomplet si l'on n'évoquait pas Marie-Jeanne, l'épouse d'Yvon sans qui rien n'aurait été possible. Dans l'ombre de son champion elle a brillamment assuré l'intendance et trouvé les mots justes dans les moments difficiles.







 
Le raid pyrénéen est une randonnée permanente
ouverte du 1er juin au 15 septembre proposée par le Cyclo Club Béarnais.
Pour plus de détails, cliquez sur le logo ci-contre.



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement